Accueil » Accomplissement de soi : les 5 étapes indispensables à votre bonheur

Accomplissement de soi : les 5 étapes indispensables à votre bonheur

Une porte ! Elle fonce sur la porte, tourne la poignée dans tous les sens…qui bouge enfin !

Elle ouvre la porte à toute volée, se précipite vers l’extérieur, jette un regard à droite, puis à gauche.

Elle essaie de l’apercevoir.

Rien à l’horizon !

Hors d’haleine, désespérée, elle s’arrête pile, s’adosse au mur et se laisse glisser lentement.

Elle s’assoit sur ses talons et se met à pleurer doucement en hoquetant. Elle essaie de reprendre son souffle.

Progressivement, ses sanglots s’accélèrent. » Je suis foutue, ma vie est foutue » se dit-elle. « Je l’ai laissé s’échapper, je ne le retrouverai plus jamais ».

Léa se réveille en sursaut, en larmes. Elle se dresse brusquement sur son lit.

Elle se souvient de son rêve horrible : elle a laissé son bonheur s’envoler, elle n’a pas réussi à le rattraper.

Puis Léa s’étire longuement et sourit.

Ce n’est qu’un rêve, sans doute une séquelle de ses anciennes habitudes.

Aujourd’hui, elle sait que son bonheur lui appartient et que rien, ni personne ne peut lui enlever ce sentiment de sérénité, de paix intérieure, d’accomplissement de soi.

Elle se sent épanouie, à sa place.

Elle a redonné du sens à sa vie.

Elle sait qui elle est et ce qu’elle veut.

Pourtant il y a seulement un an, le bonheur lui semblait être un état inaccessible, réservé à une toute petite partie de personnes, dont elle ne faisait pas partie.

Elle n’était pas née au bon endroit, au bon moment.

Elle n’avait pas de chance dans la vie,

Elle était nulle et se sentait inutile, en colère, stressée

Elle était incomprise, totalement seule dans un monde où bonheur rime avec succès !

Elle s’était résignée. Elle n’était pas vraiment malheureuse, mais pas heureuse non plus.

Puis un jour, elle était tombée sur un article qui donnait des conseils pour savoir décider à l’instant T

Au début, cela n’était pas clair puis au fil du temps elle avait compris.

Elle avait découvert les étapes à mettre en œuvre pour être heureuse, pour s’épanouir, pour trouver un sens à sa vie.

Oh pas toute seule ! Elle avait eu lu des livres, suivi des formations, pris des coachs.

Aujourd’hui elle est fière de ce qu’elle a accompli, de partager son expérience et d’inspirer d’autres personnes à faire comme elle.

Elle continue à progresser, à accomplir ses rêves petit à petit.

Etape 1 : Lâcher prise

Léa ricanait quand elle entendait le mot « lâcher prise ».

Plus facile à dire qu’à faire.

Dans tous les bouquins on ne lit que ça : Lâchez prise, acceptez de ne plus avoir le contrôle sur votre vie »

D’abord, kezako ?

Etymologiquement, lâcher prise c’est « laisser aller ce qu’on tient avec force ».

Au sens figuré, c’est « abandonner un combat, une poursuite, un but, un projet. »

Léa s’était dit : » j’aime pas abandonner, baisser les bras !

Vous, oui ? »

Non plus ! Vous voulez vous libérer de vos peurs, laisser partir vos doutes, laisser s’envoler vos incertitudes face à une situation ou face à une personne.

Bref vous voulez faire sauter les verrous des chaines qui vous entravent et vous empêchent d’aller où vous voulez !

Ok. Concrètement, il faut trouver les clefs de chaque verrou et cela demande quelques efforts 😥.

Et Léa avait découvert :

  •  Comment savourer chaque instant de votre vie sans avoir le spectre des incertitudes et des doutes pour l’avenir.

Profitez de votre vie actuelle : les êtres que vous aimez et qui vous aiment, un toit où dormir, de la nourriture variée et à profusion, une société où vous pouvez exprimer librement vos opinions, un pays qui vous donne des aides, exprimez votre gratitude pour ce qui vous entoure.

  • Comment exprimer vos émotions : les écrire, les dire à haute voix au moment même où vous les ressentez.
  • Comment accepter les choses indépendantes de votre volonté, les personnes que vous ne pouvez pas (et ne devez pas 😊) changer.

Aujourd’hui, Léa sait apprécier chaque seconde de sa vie et être reconnaissante.

Etape 2 : Vivre le moment présent

Léa était assez pour : du style « carpe diem » avait-elle demandé ?

« On se fout du passé, on se fout de l’avenir et on profite un max ? » disait-elle ?

Ouais Léa pas tout à fait.

Pour vivre heureux dans l’instant, il faut :

  • Accepter le passé : ne ressassez pas votre passé.

Vous avez un conflit avec un membre de votre famille, fermez la boucle. Ne laissez pas cet incident vous pourrir la vie.

Pareil si vous avez échoué une fois, même plusieurs fois en amour, cela ne doit pas vous empêcher d’aimer et d’être aimé à nouveau.

S’il vous arrive de dire « Plus rien ne sera comme avant » ou « Avant, c’était mieux… » vous laissez le passé envahir votre présent et par la même occasion torpiller votre avenir.

Pas mal de personnes le font avec la crise que nous traversons en ce moment même.

Ils regrettent « l’avant » et se raccrochent à ce qu’ils connaissent et se ferment à toute possibilité d’évolution.

Si votre passé est trop lourd, faites-vous aider.

  • Ne pas vivre dans le futur : « Demain, je serais…. » ou « Demain, je ferais ». Un peu comme un enfant qui dit « Quand je serais grand … »

Avoir un projet, un rêve à 5 ans, à 10 ans c’est super. Mais cela doit rester une vision à long terme qui ne vous enferme pas dans un monde irréel, idéal où tout serait « parfait ».

Vos actions du moment sont celles qui déterminent si votre projet de demain va se réaliser. Sinon vous allez passer à coté d’opportunités et ne jamais vivre dans la réalité.

Le présent est le moment où vous agissez, où vous faites les choses, où vous les ressentez, les appréciez, vous vous connectez à d’autres personnes, parfois même vous en souffrez.

Ces mêmes actes impactent toute votre vie, présente et future.

Et la vraie question à se poser est : qu’est ce que je peux faire maintenant pour améliorer ma vie ? Qu’est ce que je peux faire maintenant pour vivre mieux ? pour être heureuse ou heureux ?

« Le présent est l’enclume où se fait l’avenir », Victor Hugo

Chaque matin, Léa grâce à un rituel semi-méditation semi-gratitude réussit à conscientiser le présent et vivre pleinement le jour qui se présente.

En revanche elle avoue qu’elle doit encore travailler sur ses croyances limitantes 😊

Etape 3 : Métamorphoser vos croyances :

« De quelles croyances vous parlez ? avait demandé Léa. Je n’ai pas de fausses croyances, moi ! »

Vraiment ? Mais nous en avons tous ! avait répondu Nathalie, sa coach.

Croyez-vous que vous n’avez pas de chance ?

Pensez-vous que vous êtes nulle ?

Vous sentez vous incomprise ?

Oui, oui et oui ! avait crié Léa.

Mais qu’est ce que je peux faire ? Ce n’est pas ma faute ! »

Ce n’est pas votre faute, mais c’est votre responsabilité »

Vos croyances, les bonnes comme les mauvaises sont inculquées depuis la naissance. Elles varient selon le pays, la culture, le milieu dans lequel vous grandissez.

Prenons l’exemple de l’argent, en Europe et en France plus particulièrement, la notion d’argent est très mal vue. Il est tabou de parler de réussite financière.

Aux Etats-Unis, le statut social dépend directement de votre compte en banque !

2 pays, 2 cultures, 2 croyances différentes.

La plupart du temps vous n’avez pas conscience de vos croyances.

« Je n’y arriverais jamais » ou « Ça c’est pas pour moi » ou « Oh, Je suis bête… » ou « J’ai ce que je mérite » sont des phrases que vous vous répétez plusieurs fois par jour sans savoir les dégâts que ces mots font sur votre cerveau et sur votre façon de penser.

Pour réussir à transformer votre vie, à réaliser vos projets, à devenir une meilleure personne, il faut :

  • prendre conscience de vos croyances, positives et négatives.
  • repérer les fausses croyances qui vous empêchent d’avancer vers une vie meilleure
  • transformer vos « mauvaises » croyances en pensées positives et libératrices

Léa avait soupiré. Elle avait du boulot ! Sa coach l’avait rassuré. Vous allez y arriver. Progressivement.

Comparez vous au Pont des cadenas, à Paris. Les amoureux rajoutaient un cadenas au pont comme preuve de leur amour. Puis la ville a dû les enlever car le pont menaçait de s’écrouler.

C’est pareil pour vos croyances : plus vous accumulez de cadenas super verrouillés et plus vous avez de risque de sombrer dans le stress, dans l’anxiété.

Vous êtes le pont aux cadenas : le poids de vos croyances vous étouffe. Il est temps de vous délester pour avancer vers une vie pleine de sens, de joie et d’accomplissement ☺

Etape 4 : Identifier vos besoins:

Sur le chemin de sa transformation, Léa avait dû répondre à cette question : « Etes-vous à l’écoute de vos besoins ?

Bof ! disait Léa. Je me suis conformée aux désirs de mes parents, puis je me suis adaptée aux coutumes de mon mari et mes enfants passent avant tout ! Je réponds surtout aux besoins des autres ! »

Là aussi Léa avait fait un gros travail sur elle-même pour accepter d’être à la première place dans sa vie.

Ne pas être à l’écoute de vos propres besoins, c’est ne pas avoir d’estime de soi.

C’est ne pas s’aimer, s’apprécier. C’est considérer que les besoins des autres passent toujours avant les vôtres.

A terme, c’est ne plus savoir qui vous êtes, pourquoi vous êtes sur terre.

Vous n’avez plus de vision, plus d’amour et vous périssez à petit feu. Ou vous faites un burn-out, vous tombez dans la dépression.

Vous vivez éloigné de vos valeurs.

A bien y réfléchir, vous êtes l’unique personne avec laquelle vous vivrez jusqu’à la fin de votre vie.

Soyez clair sur vos besoins. Et faites-les connaitre à votre entourage.

Léa a appris. Elle connait ses valeurs, ce dont elle a besoin pour accomplir la vie de ses rêves. Et elle a conscience de sa propre valeur.

Etape 5 : Devenir un super héros :

« Léa, c’est qui votre super héros ? Euh…ben à part Wonder Woman, je suis plutôt fan de femmes inspirantes comme Oprah Winfrey ou Golda Meir »

Devenir votre propre héros, c’est reconnaitre vos qualités, vos compétences et les utiliser au maximum pour réduire vos faiblesses.

Et surtout c’est passer à l’action même si vous avez peur.

C’est dépasser vos doutes, vos craintes et agir.

Nous avons tous des incertitudes et des appréhensions. Mais faire le premier pas est déjà une victoire de super héros.

Développez tous vos points positifs pour oser aller là où vous devez aller.

Dans le Roi Lion, l’image du père de Simba, dans le nuage lui dit :

« Regarde en toi, Simba. Il te faut reprendre ta place dans le cycle de la vie. N’oublies pas qui tu es. (…) C’est toi le Roi. N’oublies pas qui tu es »

Léa adore ce passage. Elle l’a intégré, retenu.

Elle a aussi suivi le conseil.

Elle est heureuse.

Le bonheur est un droit

Léa a compris. Elle a droit au bonheur.

Et elle est responsable de son bonheur.

Elle a le pouvoir de le créer.

Vous avez le pouvoir, le choix.

Le bonheur est un état d’être. Vous devez vouloir avoir votre coin de bonheur.

Il est là à portée de main.

Le bonheur c’est la capacité de faire le mieux possible, le plus longtemps possible, dans des circonstances variées de la vie pour vous sentir en accord avec vous-même.

Le bonheur passe par l’adaptation, la flexibilité, la connaissance, le développement de soi.

Chaque action que vous faites pour progresser, pour élargir vos compétences, réaliser vos rêves, pour concrétiser vos projets, pour partager, pour inspirer vous fait grandir.

Le bonheur c’est aussi avoir de la gratitude pour ce que vous avez dans votre vie, pour les petites et les grandes victoires de votre vie, au quotidien.

Votre accomplissement personnel n’a plus de limites.

Vous voulez avoir plus de confiance en vous et enfin réaliser vos rêves?

Recevez notre formation gratuite, fiches pratiques inclues.

Et débutez avec nous votre merveilleux voyage vers la Confiance en Soi.

Téléchargez votre formation gratuite ci-dessous:

 "Avoir de la confiance en soi: Les 7 étapes Fondamentales" 

Mettez votre Email et recevez la dans 2 minutes. 

Vous vous désinscrivez quand vous le souhaitez.

0
fb-share-icon0
0
fb-share-icon0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *